window.dataLayer = window.dataLayer || []; function gtag(){dataLayer.push(arguments);} gtag('js', new Date()); gtag('config', 'UA-173146490-1');

Il y trente deux ans
Je posais mes valises sur ton macadam
Jolie Paname
Je prenais mon premier dîner
Dans le nid douillet
Je regardais par la fenêtre le ciel gris
De Paris
Un temps maussade
il paraît que ça va durer
Une bonne partie de l’année
Tout est nouveau
Je venais de réaliser
Tout avait changé
Mon destin vient d’être dévié
Plus de parents qui viennent aider
Un grand frère pour veiller
Et être là pour me supporter
Et j’en ai bien abuser
Un monde s’ouvre dans une langue étrangère
Faudra commencer par la maîtriser
Ça viendra bien plus tard
et ça ne sera jamais complet
Un temps dur et une pilule a faire passer
Beaucoup d’axiomes a réviser
Mais le soleil est là
même si l’autre commence à me manquer
Un amour qui ne sera jamais surmonté
Un regard hagard dans la foule je me suis trouvé
Je ne suis plus le fils de…
Plus de bonjours dans les rues
Plus de refuge à y retourner…
Dur dur d’être immigré
Mais le cœur a ses raisons
que la raison semble approuver
Je me suis enfin retrouvé
Dans le chez moi que je viens de fabriquer
Être d’ailleurs peu importe ou j’ai débarqué
Avoir l’esprit avide de tout absorber
Découvrir et aimer
Goûter et partager
Voilà mon destin que j’ai décidé
Parler écrire et presque chanter
Mon amour de l’autre
et finir par m’aimer


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *