window.dataLayer = window.dataLayer || []; function gtag(){dataLayer.push(arguments);} gtag('js', new Date()); gtag('config', 'UA-173146490-1');
Rappelle-moi
comment tout a commencé ?
Ah oui, il a vingt-cinq ans
Pour la première fois
On s’est embrassé
Regarde ou cela nous a mené
Après ce temps passé
Oui ce temps
Que tu as tant redouté
Pourtant, quatre perles
Il nous a gratifié
Des sales tours aussi
Il a joué…
Mais on les a confronté
Et on les a traversé
Soudé
Renforcés
Ne pas t’écrire tu me reprochais
Mais sache ma belle
seulement les histoires terminées
Qu’on peut raconter
Comme toute histoire
la notre en trois temps
va se dérouler
Le passé, n’en parlons pas
on l’a déjà épuisé
Le présent parfois dur
on a du mal à qualifier
Et un futur radieux
Qu’on peut l’espérer
Des mers houleuses
on aura à traverser
Et des beaux jours
pour se reposer
Avec une promesse
au bout du voyage
La belle vie sur le beau rivage
En attendant la fin de l’histoire
reste une vie à se supporter
Un rien peut nous éloigner
Mais le reste ne cesse de nous rapprocher
La volonté de vivre ensembles, un sacré pouvoir
Pourtant il n’y a pas que dieu qui sait
Que tu n’as pas que des qualités
Un brin têtue
Beaucoup soupe au lait
Mais ça je le savais
Depuis notre premier baiser
Parfois j’ai du mal à te supporter
C’est fini… je reprends ma liberté
Et d’un coup on est réconcilié
On oublie même
pourquoi on s’est disputé
Le mariage est un mal nécessaire
Je ne recommencerais pas si c’était à refaire
Mais la vie n’a pas de retour en arrière
Alors elle est bien plus excitante
Avec un bon adversaire
nos destins ont été scellés
presque rien ne pourra nous séparer
l’amour, la mort…
ah encore ce fichu T du temps
que pour un temps
on l’avait presque oublié
ce temps qui nous a tant parlé
et qu’on essaie d’ignorer
il revient sans cesse
pour nous rappeler
qu’il en reste peu
et c’est de la folie de le gâcher
ne perdons plus ce précieux
avant qu’on ne soit vieux
Voilà, je t’ai écrit
J’aurais dû me taire
Mais c’était bien sincère
Je te rassures
ça ne sera pas la dernière
Il y aura d’autres anniversaires
On se dit à dans vingt-cinq ans
Pour raconter la suite à nos petits-enfants…
Catégories : Vers Libre

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *