window.dataLayer = window.dataLayer || []; function gtag(){dataLayer.push(arguments);} gtag('js', new Date()); gtag('config', 'UA-173146490-1');

Aujourd’hui c’est ta fête
Mais toi tu ne l’a jamais aimé
Ni les fêtes ni les surprises
Ce n’était pas ton truc de t’exposer
Ni même sur les terrasses des cafés
Tu aimais juste marcher
Dans la nature et travailler sa terre
Un peu pour échapper à ta réalité
Un artiste qui n’a pas eu le droit de s’exprimer
Un rebelle qui n’a jamais osé se révolter
Alors ainsi tu en as décidé
Tu resterais dans l’ombre
à fabriquer ton passé
On ne t’a jamais rendu hommage
Pourtant tu ne l’as pas démérité
Un amoureux éternel
tu l’as toujours été
il fallait que tu sois plus avare
À l’exprimer
L’amour en abondance
on a du mal à gérer
Une vie de famille est vite arrivée
Une princesse… puis trois princes
Oui, tu nous a façonné
Pas à ton image
Pour ça tu nous a laissé
le soins de la compléter
On ne t’a jamais remercié
En tout cas jamais assez
Je voulais t’écrire ce texte
Plus par regret
De ne l’avoir jamais communiqué
Ton amour tu me as donné
Et moi je ne l’ai jamais retourné
Encore une fois
pas comme il le fallait
Maintenant je sais maintenant
ce que cela peut représenter
j’imagine même ce que tu ressentais
Je suis papa désormais
je sais ce que cela impliquait
Ta générosité qu’on ne voyait pas
Ni L’abnégation que tu pratiquait
Beaucoup de choses m’ont échappé
Ta présence était comme l’oxygène
On en réalise son importance
Quand on en vient à en manquer
Fête des pères oblige
L’expression de l’amour
De mes enfants aujourd’hui j’y ai droit
J’aurais bien aimé avec toi le partager
En sachant au fond du moi
Que mes fautes à moitié avouées
Ne seront plus jamais pardonnées
Bonne fête papa
Tu vas toujours me manquer

Catégories : Vers Libre

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *